FAQ

Plus d'infos

+212 665 09 05 02

Questions fréquemment posées

 Une immobilisation est un élément du patrimoine de l’entreprise lui permettant le plus souvent de réaliser
son activité, et surtout elle ne se consomme dans le même exercice contrairement aux charges.
L’entreprise attend de cette immobilisation qu’elle génère des avantages économiques et futurs.
Une charge se réfère à une dépense qui ne peut pas être amortie sur plusieurs années car elle est
consommée durant l’exercice comptable
Les immobilisations sont enregistrées à l’actif du bilan et se distinguent en 3 types principaux :
Les immobilisations incorporelles
Il s’agit d’Actif sans substance physique, c’est-à-dire que l’on ne peut pas toucher. Ces investissements
peuvent être des frais de recherches et de développement, des brevets, licences d’exploitation, fonds de
commerce, logiciels…
Comptablement, il s’agit des comptes 22.
Les immobilisations corporelles
il s’agit d’Actif physique détenu et utilisé soit :Dans la production, la fourniture de biens et services, loué à
des tier… A des fins de gestion interne avec une utilisation au-delà d’un an
Ces
investissements peuvent être des terrains, des constructions, des locaux, du matériel et du mobilier,
du matériel informatique, machines, équipements industriels, véhicules…
Comptablement, il s’agit des
comptes 23.
Les immobilisations financières
Il s’agit d’Actif de nature financière tels que titres et créances (actions, obligations, prêts, dépôts, cautions
etc..) détenus par l’entreprise pour plus d’un an.
Comptablement, il s’agit des comptes 24 et 25

 L’amortissement comptable constate la diminution définitive de la valeur d’un bien. Elle est liée à
son utilisation, au passage du temps ou à l’évolution de la technologie. L’amortissement permet
de compenser cette dépréciation en l’imputant sur les résultats de chaque année.
L’amortissement d’une immobilisation représente l’étalement de son coût sur sa durée
d’utilisation.
L’objectif de l’amortissement est la constitution progressive d’un montant qui pourra servir à
acheter de nouveaux actifs pour remplacer les actifs usés ou obsolètes.
L’amortissement permet à l’entreprise de
constituer un capital pour le remplacement des
immobilisations amorties
.
Il est possible d’amortir toutes les
immobilisations corporelles (biens physiques) et certaines
immobilisations incorporelles
(sans substance physique).
Surtout, il ne faut pas confondre amortissement et dépréciation. La dépréciation désigne la
constatation de la perte de valeur de l’actif dans la comptabilité de l’entreprise.
Quel type d’amortissement choisir ?
L’amortissement économique
En fonction des performances et de la stratégie de l’entreprise, celle-ci aura tendance
à
privilégier l’amortissement dégressif (durée plus courte) en cas de bénéfices importants. Il
permet d’amortir un bien plus rapidement sur les premières années d’utilisation.
Au contraire, l’entreprise en difficulté privilégiera, pour améliorer le résultat de celle-ci,
l’
amortissement linéaire (durée plus longue). le montant de l’amortissement sera identique sur
toute la durée d’amortissement du bien.
L‘amortissement dérogatoire
Il s’agit d’un amortissement comptable ne correspondant pas à une dépréciation mais à
une
option fiscale qui permet de comptabiliser en charge exceptionnelle un complément de
déduction fiscale.

Grâce à l’impression par transfert thermique et à une bonne qualité des Étiquettes (aluminium), les étiquettes ainsi produites ont une durée minimale

De 20 ans.Le consommable nécessaire à l’impression sont : les étiquettes vierges et Éventuellement les films résine.

BRS SA peut aussi vous fournir des étiquettes pré imprimées selon votre conception.

G-INV  n’est pas gourmande en ressources mais nous recommandons des caractéristiques minimales conformes à la configuration d’un PC bureau de dernière génération exemple :

 

HP P3120 MT – Intel E7500 Core 2 Duo 2.93 GHz

 

  • Type de processeur Intel Core 2 Duo E7500 (2,93 GHz, 3 Mo de cache L2, FSB à 1066 MHz)
  • Système d’exploitation : Windows 2007
  • RAM : 2 Go de SDRAM DDR3 1333 MHz
  • Disque dur : 500 Go
  • Carte réseau.
  • Lecteur et graveur : CD et ou DVD.
  • Architecture Web : G-INV est une application full Web basée sur le standard LAMP qui lui garantie une indépendance par rapport aux plateformes, des performances inégalables et 0 impact sur les postes clients.
  • Base de données standard : En standard, G-INV est implémentée sur My-Sql qui est une base de données flexible et robuste.
  • Indépendance du système d’exploitation : G-INV marche sur tous les systèmes d’exploitation standards : Windows, Linux et Unix.

G-INV  est une solution 100% développé et maintenue par BRS SA. Ceci vous garantie une grande flexibilité dans l’adaptation de la solution à vos besoins en terme :

  • Paramétrage.
  • Implémentation de nouvelles fonctionnalités.
  • Interface avec les autres systèmes.
  • Développement des états de sortie.

G-INV gère plusieurs style de code barre : C128C, C128, UPC, EAN, Code 39, …

Alors que l’inventaire physique consiste à compter réellement, sur le terrain, l’ensemble du matériel que l’entreprise détient en ses murs. Son premier objectif est de vérifier la correspondance avec l’inventaire comptable. Il permet d’avoir une vision exhaustive de son patrimoine.

La première étape d’un inventaire est de recenser physiquement les éléments présents dans l’entreprise « pour ceux lui appartenant » et de les rapprocher avec le registre des immobilisations transmis par votre cabinet d’expertise comptable.

L’inventaire physique correspond à un comptage manuel de chaque type de produits présent dans un magasin à une date donnée. Cet inventaire permet de bien contrôler que les stocks enregistrés sur les registres correspondent aux quantités réelles de produits disponibles.